Conseils pour un travail de bureau sain

La plupart des gens passent leur temps de travail dans un bureau.

Il existe de nombreux facteurs qui influencent la santé.

Une raison suffisante pour concevoir le lieu de travail de manière optimale.

Pour presque un employé sur deux, travailler signifie être assis à un bureau.

Toute personne travaillant dans l’un d’entre eux doit prêter une attention particulière à son dos et à ses yeux.

Les conseils les plus importants pour un travail sain au bureau :

Une assise dynamique

Une assise dynamique est préférable à une assise rigide.

Vous changez de position aussi souvent que possible, et le mieux est de le faire sur une chaise de travail ergonomique qui peut être tournée et où l’assise et le dossier se déplacent l’un contre l’autre.

Vous devez passer 30 % de votre temps de travail debout.

Une table à hauteur variable est idéale.

Si vous voulez ou devez-vous asseoir très statiquement, gardez les cuisses à l’horizontale et posez vos pieds librement sur le sol.

Les accoudoirs aident à détendre les épaules malgré l’activité informatique.

Les mains doivent être posées sur le clavier de telle sorte qu’elles forment une ligne avec l’avant-bras et ne soient pas pliées de manière perceptible dans aucune direction.

Une luminosité suffisante et de bonnes conditions d’éclairage

En plein soleil d’été, l’extérieur sera lumineux jusqu’à 100 000 Lux. Aucune lumière artificielle ne peut suivre ce rythme.

Pour les écrans de visualisation et les bureaux, les médecins du travail recommandent un éclairage de 500 lux.

C’est considéré comme le minimum auquel les personnes ayant une vision normale peuvent lire sans problème.

Une luminosité optimale est particulièrement importante car l’œil est de plus en plus fatigué avec l’âge lorsque l’intensité lumineuse est faible.

En même temps, les travailleurs de l’écran doivent faire attention à ne pas être fortement éblouis.

L’écran et l’épaule doivent être alignés latéralement par rapport à la fenêtre.

Ainsi, la lumière du jour n’éclaire pas directement l’écran par l’avant et ne forme pas un contraste trop important derrière lui.

Les plantes dans les bureaux ont un effet bénéfique sur le psychisme

Les plantes rendent l’air des bureaux plus riche en oxygène et augmentent l’humidité ?

Les deux sont vrais en théorie, mais dans la pratique, les effets sont négligeables.

Les plantes n’ont qu’un effet minimal sur l’air.

Néanmoins, la main verte peut aussi être payante sur le lieu de travail.

Les effets bénéfiques des plantes se concentrent sur la psyché.

Ils sont avant tout un élément de bien-être.

Le professeur d’architecture américain Roger Ulrich, par exemple, a constaté que les patients qui regardaient la campagne après une opération souffraient moins de complications et avaient besoin de moins d’analgésiques.

Mais attention, les personnes allergiques peuvent éprouver des difficultés avec certaines plantes vertes – par exemple le populaire ficus.

De plus, les moisissures se développent particulièrement bien dans le terreau humide et libèrent ensuite leurs spores dans l’air.

Les plantes vertes doivent donc toujours être entretenues avec soin.

Assurez-vous de faire suffisamment d’exercice

Vous devriez profiter de chaque occasion pour changer de posture ou vous déplacer.

Prenez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur.

Allez voir la collègue en personne au lieu de lui écrire un e-mail.

Les entreprises progressistes proposent désormais à leurs salariés des offres de ce type, par exemple des cours de formation au dos pendant la pause déjeuner ou des exercices de relaxation avant le travail.

Vous n’êtes pas sûr de ce que vous pouvez faire vous-même dans votre travail quotidien ?

Une personne de contact possible est le médecin d’entreprise.

Il vous informera des risques individuels pour la santé sur le lieu de travail.

Les bureaux à domicile ont-ils leur mot à dire dans la refonte du lieu de travail ?

Bureau de deux personnes ou bureau en espace ouvert ?

Les entreprises adoptent actuellement des approches très diverses.

Le monde du travail est en pleine mutation.

Cependant, les effets négatifs sur la santé des employés et les effets positifs n’ont pas encore été suffisamment étudiés.

À chaque changement, il est recommandé aux employés d’essayer d’aider à façonner leur lieu de travail.

Accompagnez les innovations aussi impartialement que possible et avec un retour d’information.

Si un changement est perçu comme un stress, il faut aussi pouvoir l’exprimer ouvertement.

Les employés insatisfaits et un taux élevé de congés de maladie ne servent à personne.

  • Exemple de bureau en espace ouvert :

Les cloisons créent une certaine intimité.

Dans des zones séparées, appelées “zones de calme”, vous pouvez téléphoner sans être dérangé ou travailler de manière particulièrement concentrée.

Le bruit est l’une des plus grandes sources de conflit dans le bureau.

Selon une étude, l’employé de bureau moyen perd jusqu’à 86 minutes de temps de travail productif par jour à cause des interruptions dues au bruit.

La perception de la perturbation dépend de la personnalité de l’employé et du travail.

Le bruit peut interférer avec le travail, en particulier dans les tâches qui exigent un niveau élevé de mémoire et d’attention.

L’effort pour faire disparaître les bruits gênants peut entraîner une fatigue prématurée, un manque de concentration et des maux de tête.

La pression sur la santé se poursuit généralement, car le rythme de travail plus lent augmente également le stress et la pression du temps.

Les bureaux doivent donc être conçus de manière à être aussi silencieux que possible.

Selon les experts, les employeurs peuvent apporter une contribution majeure en utilisant des équipements silencieux, des cloisons dans les bureaux paysagers et des murs et tapis insonorisants.