Comment trouver la bonne stratégie pour échapper l’épuisement professionnel ?

Le téléphone sonne sans arrêt, le patron a besoin d’urgence de documents et entre les collègues viennent les questions – le chaos fait rage. Et à la fin de la journée, la moitié d’entre eux ont été laissés allongés à nouveau. À long terme, le plaisir du travail est perdu. La seule chose qui aide maintenant, c’est une stratégie cohérente.

Fixer des priorités temporelles

Fixer les priorités de temps selon le principe 60:40, ce qui signifie que 60 % du temps est consacré au travail effectif, 20 % aux activités inattendues et 20 % aux actions spontanées. Tenez toujours compte de votre courbe de performance personnelle.

Les tâches désagréables ou difficiles ne doivent pas nécessairement être programmées après la pause déjeuner, mais le matin, lorsque vous êtes en forme et plein d’énergie.

Le principe d’Eisenhower

Pour faire face au flot de documents entrants, l’ancien président américain Eisenhower a divisé les émissions en quatre catégories : “Important et urgent” a été traité en premier. Les questions “urgentes”, c’est-à-dire les questions de nomination, ont été suivies par les questions “importantes”.

Tout ce qui n’était ni “important ni urgent” a été jeté. Triez vos tâches en fonction de ce système. Faites une liste d’activités et fixez le temps par tâche. Vérifiez régulièrement la liste. Chaque projet achevé est coché. Vous le remarquerez : La motivation augmente avec chaque coche.

Évitez l’épuisement professionnel : Faites d’abord les choses désagréables

Faites d’abord les tâches les plus importantes et les plus urgentes et ne passez pas à une autre entre les deux. Cela accroît la motivation et permet d’économiser le temps nécessaire pour s’habituer à de nouvelles tâches.

Si deux choses sont aussi importantes l’une que l’autre, vous préférez la plus désagréable. Si, par exemple, vous n’aimez pas parler au téléphone avec des clients insatisfaits, il vaut mieux le faire d’abord. Parce que les tâches désagréables qui sont repoussées vous paralysent et vous bloquent. Cependant, une fois que le sujet est réglé, vous êtes libre de vous attaquer au projet suivant.

Commande de bureau

Un bureau bien rangé ne fournit pas seulement une vue d’ensemble claire. Elle facilite le travail et laisse place à la créativité. Alors débarrassez votre bureau de tout ce qui n’a rien à voir avec votre projet actuel. Les documents sur d’autres processus sont distrayants et donnent l’impression d’étouffer dans le travail.

Dans chaque emploi, il y a aussi des cas urgents qui doivent être traités à bref délai entre les deux. Cependant, ces derniers ne devraient jamais devenir l’ordre du jour. C’est pourquoi il est important de dire “non” de temps en temps. Convenez avec vos collègues ou vos supérieurs d’un délai réaliste dans lequel vous pourrez accomplir les tâches supposées urgentes.

Prévention de l’épuisement professionnel : des mini pauses pour se détendre

S’asseoir devant le PC pendant plusieurs heures d’affilée entraîne non seulement une tension musculaire, mais aussi une baisse des performances. Il suffit d’éteindre entre les deux. De courts exercices de relaxation apportent une nouvelle puissance. Cela inclut la respiration profonde, par exemple. Fermez les yeux. Inspirez profondément par le nez et sentez la paroi abdominale se gonfler lentement. Expirez ensuite lentement par la bouche et regardez votre abdomen s’aplatir à nouveau.

Répétez l’exercice cinq fois, de préférence dans une fenêtre ouverte. Le massage du front est également très relaxant. Placez le bout de vos doigts au milieu de votre front, puis faites des mouvements lents et doux du milieu vers les tempes. Répétez le tout huit fois. Trois à cinq mini pauses d’une demi-minute à une minute chacune par heure sont utiles.

Programme de compensation de l’épuisement professionnel

La fin de la journée est le moment de se régénérer. Laissez donc les problèmes du travail quotidien au bureau. Si vous ne pouvez pas gérer cela, vous devriez élaborer une stratégie de fermeture. Cela signifie qu’après la journée de travail, quelque chose d’agréable est à l’ordre du jour comme une distraction. Écouter de la musique, cuisiner, méditer, prendre un bain chaud ou faire du jogging dans le quartier créent la distance nécessaire.