Un travailleur indépendant doit souscrire à cette assurance

Tout travailleur indépendant doit souscrire à cette assurance

Il y a trois questions essentielles que les indépendants doivent se poser avant de tourner négligemment le dos au sujet de l’assurance :

1) Quels risques comporte le travail indépendant ?

2) Quelle est l’importance de la possibilité que ce seul risque se produise ?

3) À combien s’élèvent les coûts liés à ce risque ?

Quiconque se penche sur ces trois questions fondamentales dans sa propre entreprise peut faire une sélection judicieuse des assurances possibles. Ces assurances appartiennent à la catégorie des assurances d’entreprise. Dans la pratique, il fait, souvent, la distinction entre les assurances personnelles et les assurances d’entreprise. La différence réside dans la valeur de référence, car l’assurance d’entreprise n’est, souvent, pas liée à la personne.

Les principales assurances d’entreprise sont présentées dans cet article. Outre les assurances générales d’entreprise, il existe d’autres assurances spéciales qui dépendent de la branche d’activité et qui doivent être prises en compte. Par exemple, l’assurance cambriolage et vol est un complément utile à la couverture d’assurance pour les entreprises disposant d’installations de production, de stocks ou d’une salle de vente.

L’assurance dite de transport est un détail important pour les entreprises de transport, car elle couvre les marchandises à transporter sur tous les itinéraires. Les indépendants doivent souscrire deux types d’assurance responsabilité civile. Le classique est l’assurance dite de responsabilité civile de l’entreprise, également appelée assurance de responsabilité civile des entreprises. La réglementation en cas de dommage est simple : si une personne subit un dommage au cours d’une mission commerciale, la compagnie d’assurance le paiera.

À ce stade, il est particulièrement important d’identifier précisément les risques éventuels et de les documenter dans la police d’assurance. Les risques dans une entreprise artisanale ou industrielle sont très différents de ceux d’un bureau. Une forme particulière d’assurance responsabilité civile est la responsabilité pour les pertes financières. Cette assurance est recommandée, par exemple, pour tous ceux qui travaillent à titre consultatif.

Si vous donniez à vos clients des conseils erronés entraînant des pertes financières, l’assurance du même nom les couvrirait. L’assurance de protection juridique est disponible pour les entreprises et pour les indépendants L’assurance de protection juridique, également appelée assurance pour les particuliers, existe en deux variantes : l’assurance pour l’entreprise ou l’assurance pour les indépendants. L’assurance est, alors, appelée assurance de protection juridique professionnelle ou assurance de protection juridique pour l’entreprise.

Il en va de même pour l’assurance responsabilité civile :

Les risques de protection juridique qui existent dans l’entreprise ou pour le travailleur indépendant doivent être documentés le plus précisément possible afin qu’une réclamation puisse être faite sans aucun doute en cas de dommage. Le cyber assurance, l’assurance des boutiques en ligne et l’assurance du matériel informatique sont nouvelles dans l’alliance. Ces trois variantes d’assurance sont encore assez nouvelles, mais sont considérées comme une réaction à la numérisation croissante.

Le cyber-assurance est destiné à amortir les risques financiers qui peuvent résulter d’une perte de données ou même d’une attaque de pirates informatiques. La condition de base est une infrastructure informatique sécurisée. Plus spécifique dans ses détails est l’assurance dite de la boutique en ligne, qui est toujours utile si l’entreprise est active dans le commerce électronique. En outre, il est judicieux de choisir un assureur qui interviendra si le matériel assuré est endommagé.

Les smartphones, les ordinateurs portables et les tablettes ainsi que d’autres objets électroniques peuvent être assurés, et les indépendants doivent, également, envisager une assurance personnelle. L’assurance personnelle est le deuxième volet qui, au total, protège le travailleur indépendant contre les difficultés financières dues à une incapacité professionnelle, à une maladie ou même à la vieillesse.

En conséquence, ces assurances sont recommandées :

L’assurance invalidité professionnelle est nécessaire pour que chaque salarié puisse combler l’écart entre la retraite anticipée (due à une invalidité professionnelle) et le revenu habituel. La définition du handicap professionnel est importante dans ce contexte, car en termes de contenu, elle fait une grande différence selon qu’un travailleur indépendant n’est plus en mesure de gérer son entreprise ou qu’il n’est plus en mesure de travailler du tout. Bien que le risque d’incapacité de travail diminue grâce à la numérisation des lieux de travail, il est encore de 25 % en moyenne.

La décision de savoir si l’assurance maladie doit être de nature légale ou privée se prend mieux à l’aide d’une liste classique de pour et de contre. Mais attention : cette liste ne doit pas seulement être un instantané, mais doit aussi être orientée vers l’avenir. L’assurance maladie privée peut actuellement sembler être une solution adéquate, mais il pourrait en être autrement après avoir fondé une famille, auquel cas il convient de rappeler que le chemin qui mène de l’assurance maladie privée à l’assurance maladie légale n’est pas facile. Afin d’amortir la perte de revenus pendant la phase de maladie, une assurance d’indemnités de maladie ou d’indemnités journalières de maladie est certainement à envisager.

Quiconque souscrit cette assurance, dans les deux ans suivant le passage à l’activité indépendante et était auparavant assuré pendant au moins un an, peut s’assurer volontairement. L’utilité de l’assurance dans une police d’assurance accident dépend du secteur et du risque individuel qui peut affecter un travailleur indépendant.

Il est possible de s’assurer dans le cadre d’une association professionnelle ou par le biais d’une assurance accident privée qui, en tout état de cause, dépasse les prestations de l’association professionnelle. Sinon, il peut être relativement compliqué d’être accepté dans l’assurance pension légale. Il faut savoir que cette protection pour la vieillesse ne sera de toute façon pas suffisante. C’est pourquoi il est important d’assurer un revenu aux personnes âgées par le biais d’une assurance retraite privée.