Assurance invalidité pour les couvreurs

Publié le : 12 avril 20218 mins de lecture

Il est extrêmement important de protéger la main-d’œuvre sous la forme d’une assurance invalidité professionnelle, car les exigences physiques imposées aux couvreurs et aux échafaudeurs sont considérables. Il est donc particulièrement important pour les artisans que la couverture d’assurance réponde aux exigences spécifiques de leur profession.

De nombreux couvreurs et échafaudeurs sont souvent incapables de travailler avant même l’âge de la retraite. Par rapport à d’autres groupes professionnels, les couvreurs et les monteurs d’échafaudages sont beaucoup plus touchés par le fait de devenir handicapés au cours de leur vie professionnelle. Des mesures de précaution telles que des informations sur l’ergonomie sur le chantier et les aides au levage ainsi que de bons mécanismes de sécurité sont donc recommandées. Toutefois, en cas d’accident, une sécurité financière appropriée est également très importante.

Risques professionnels pour les couvreurs et les échafaudeurs

Les couvreurs et les échafaudeurs courent un risque élevé de devenir handicapés ou incapables de travailler. Les couvreurs et les échafaudeurs sont confrontés à un risque élevé de chutes ou de passages à travers dans leur travail quotidien. Même une inattention mineure, un manque d’arrimage du chargement, un lieu de travail mal sécurisé ou de mauvaises conditions météorologiques peuvent très rapidement entraîner des accidents. Il est donc important de connaître, d’éliminer ou au moins de réduire au minimum toutes les sources de danger identifiables possibles lorsqu’on travaille sur le chantier ou dans l’entreprise. Néanmoins, la possibilité d’accidents ne peut être exclue.

Risque d’incapacité professionnelle

En règle générale, les accidents lors du montage, de la transformation et du démontage d’un échafaudage ne sont pas dus à un matériau d’échafaudage inadéquat ou à une défaillance du matériau. La majorité des accidents de chute lors du montage, de la transformation et du démontage d’échafaudages sont plutôt dus à des déficiences organisationnelles : il s’agit notamment d’une planification et d’une préparation inadéquate, d’une ignorance de l’enchaînement des travaux d’échafaudage liés à la sécurité ou d’une pression temporelle due à une mauvaise planification des ressources. Les intempéries et le manque de vêtements de travail protecteurs font ensuite le plus souvent le reste.

Les statistiques sont éloquentes : les couvreurs et les échafaudeurs font partie des professions les plus dangereuses en termes de risque d’incapacité professionnelle. Ils courent un risque énorme de ne plus pouvoir gagner leur propre vie pendant leur vie professionnelle. Ces accidents peuvent avoir de graves conséquences sur la santé, plongeant les familles dans des difficultés financières.

Sous-estimation du risque d’incapacité professionnelle

Le handicap est l’un des risques les plus fréquemment sous-estimés dans la vie. Beaucoup trop peu d’artisans souscrivent effectivement une assurance invalidité professionnelle parce qu’ils ont une attitude optimiste face à la vie. Qui pense à ne plus jamais pouvoir travailler à cause d’un accident ? Bien que cette attitude soit positive dans la vie professionnelle quotidienne, le travail devrait en fin de compte être agréable, elle est grossièrement négligente en ce qui concerne le handicap professionnel. Ne pas prendre ces dangers au sérieux ou même en parler à voix basse n’aide pas. Il est préférable de prendre des précautions le plus tôt possible. En effet, plus vous êtes jeune et en bonne santé lorsque vous souscrivez à l’assurance, plus l’assurance invalidité professionnelle sera bon marché.

Si les disques intervertébraux posent alors des problèmes, il sera également difficile d’être inclus dans une police d’assurance. Les paquets font également la différence : en raison du risque élevé, vous devez absolument vous assurer que vous disposez d’une protection solide, même si ce n’est pas la moins chère. Dans ce cas, il convient d’accorder une attention particulière aux prestations.

Prestations importantes en cas d’incapacité professionnelle

Dans de nombreux cas, l’assurance pension légale fournit aux employés un soutien financier sous la forme d’une pension d’invalidité. Cependant, le paiement et son montant dépendent de nombreux calculs compliqués. Le niveau de vie habituel ne peut certainement pas être maintenu, dans certains cas il ne suffit pas pour couvrir ses frais et pour payer sa famille. La prévoyance privée en matière d’incapacité professionnelle est donc particulièrement importante pour les couvreurs et les échafaudeurs. Les prestations privées peuvent combler l’écart entre la protection légale et les besoins financiers réels. Ces groupes professionnels sont généralement affectés au groupe à risque le plus élevé.

Toutefois, les critères d’évaluation des risques diffèrent selon les compagnies d’assurance. Il en résulte des niveaux de primes différents entre les différents tarifs. Chacun doit choisir le tarif qui lui convient en fonction de ses propres possibilités financières. Normalement, la pension doit être un revenu net dans le cas d’un cas et doit durer jusqu’à l’âge de la retraite. Avec des paiements annuels, on peut généralement obtenir de bons taux.

Politiques en matière d’invalidité professionnelle des toits

La protection consiste en une pension mensuelle régulière. Le montant de la pension dépend du montant contractuellement convenu à l’avance. Des critères bien définis, des maladies permanentes et des accidents qui, en raison de leurs conséquences dommageables, font que 50 % de la profession ne peut plus être exercée, entraînent le versement de la pension. Des inclusions supplémentaires, telles que la couverture des proches en cas de décès, peuvent également être assurées. Vous pouvez souscrire une assurance privée d’incapacité professionnelle ou une assurance complémentaire d’incapacité professionnelle. La combinaison avec une assurance vie ou une assurance retraite comprend également une couverture pour les personnes à charge ou des dispositions de retraite.

Particularités des politiques

Attention aux prestations spéciales, telles que la couverture mondiale de l’invalidité professionnelle, une période de prévision raccourcie à 6 mois ou une prestation à 100 % avec un congé de maladie ininterrompu de 6 mois. Il est également important que l’assureur renonce à la clause de renvoi abstrait. Dans ce cas, c’est la profession exercée et non la profession apprise qui est déterminante pour les prestations de l’assureur. En tant que preneur d’assurance, vous ne serez pas tenu d’exercer une activité que vous ne pouvez pas exercer réellement.

Conclusion : pour la plupart des salariés, leur propre travail est un atout précieux. Il n’est généralement pas possible de prévoir à l’avance la rapidité avec laquelle la capacité de travail complète ne pourra pas être rétablie par une maladie ou un accident. La perte de revenus signifie des réductions financières ou même un appauvrissement pour les personnes concernées, car l’écart entre le soutien juridique et le besoin réel est très important. Une assurance invalidité professionnelle mérite donc au moins une réflexion.

Plan du site